Matthew : 169 localités demeurent inaccessibles

240 000 sinistrés sont toujours dans des abris provisoires et dépendent de l’aide humanitaire un mois après l’ouragan Matthew. 169 localités demeurent inaccessibles par voie terrestre. Le président Jocelerme Privert, qui faisait le bilan des activités de son administration vendredi,  30 jours après le mauvais temps,  a fait savoir que toutes les zones affectées ont déjà reçu de l’aide du gouvernement. Il a annoncé la création de 10 000 emplois, le décaissement de 2 milliards de gourdes pour la prochaine campagne agricole et la création d’une commission interministérielle post-Matthew.

Le gouvernement commence à mettre des chiffres définitifs sur les pertes en vies humaines et les dégâts matériels.  Une « évaluation réelle, effective et documentée », selon le chef de l’État, qui a fait état de 546 décès dus au passage de l’ouragan Matthew, 128 disparus, 439 blessés et des dizaines de milliers sinistrés réfugiés dans 234 abris provisoires. Selon Jocelerme Privert, le bilan en termes de pertes en vies humaines aurait été plus lourd si le gouvernement n’avait pas sensibilisé la population en conséquence.

Les dégâts matériels s’élèvent à  environ 2 milliards de dollars en raison de  768 millions de dollars de pertes dans les écoles, les maisons et les hôpitaux  détruits ; le coût de plus de 460 kilomètres de routes détruites ou endommagées dont sept ponts à travers le grand Sud  s’élève à 335 millions de dollars. Dans l’agriculture, la pêche et l’élevage, les pertes sont tout aussi lourdes, selon des chiffres fournis par M. Privert. Matthew a emporté sur son passage 774 millions de dollars dans ce secteur vital pour les paysans.

Le président provisoire s’est félicité d’avoir déjà distribué environ 188 tonnes métriques de provisions alimentaires et d’autres produits à plus de 2 millions de personnes dans les zones les plus touchées par le mauvais temps. « Avec des bateaux et des hélicoptères, les coins les plus inaccessibles ont reçu de l’aide alimentaire… », a-t-il dit. M. Privert a souligné que toutes les zones affectées par le mauvais temps ont été assistées par le gouvernement soit par voie terrestre et celles qui sont inaccessibles en véhicules par voie aérienne ou maritime.

340 tonnes de produits alimentaires ont été largués via des hélicoptères sur des zones les plus reculées et inaccessibles par voie terrestre. Un mois après l’ouragan Matthew, 169 localités demeurent inaccessibles, a indiqué le chef de l’État sans les citer ni les situer.

Sans avancer de chiffres, le locataire du palais national estime que grâce aux efforts de son gouvernement, ils ont pu contenir la propagation de l’épidémie de choléra et limiter les décès.

Après avoir énuméré les actions du gouvernement, Jocelerme Privert a reconnu que la distribution de l’aide n’a pas été parfaite. Il a dénoncé des tentatives de pillage et de détournement de l’aide sur les routes. Il a déploré les décès de deux personnes à Dame-Marie et aux Cayes pendant la distribution de l’aide. « Ceci montre, a-t-il dit, qu’il y a une nécessité pour assurer une meilleure coordination de l’aide sur le terrain. »

« Sur le terrain, on a observé une absence de leadership pour ne pas dire une absence d’esprit d’initiative des élus locaux », a-t-il critiqué. Le président Privert a rappelé que le pouvoir a dû plusieurs fois sortir des communiqués pour « dénoncer l’utilisation partisane qui peut être faite dans la distribution de l’aide ». Il a aussi dénoncé des « interférences inopportunes et injustifiées de certaines autorités dans le transport et la distribution de l’aide ».

« L’aide aux victimes ne peut pas être faite de façon partisane ni inéquitable. Elle doit être disponible pour tous les sinistrés », a-t-il dit.

Selon le président provisoire, parallèlement à l’aide humanitaire, le gouvernement va aider les 240 000 personnes qui sont toujours dans les abris provisoires à retourner chez elles. Sauf que, sur ce point, M. Privert semble ignorer que, dans beaucoup de ces zones dévastées par les intempéries, le chez-soi n’existe plus.

M. Privert a annoncé deux catégories d’actions urgentes un mois après le mauvais temps. L’action urgente pour continuer à apporter de l’aide alimentaire aux victimes et l’action urgente pour réhabiliter les écoles, les routes, et l’agriculture.

2 milliards de gourdes pour la campagne d’hiver

Si le pays rate la campagne d’hiver pour essayer de pallier les dégâts de l’ouragan Matthew dans les plantations, Haïti connaîtra la famine à l’épuisement de l’aide humanitaire. Le président Privert le sait et a annoncé le décaissement de 2 milliards de gourdes pour la prochaine saison agricole.

Simultanément, il a fait savoir que le gouvernement entend aider les sinistrés à  réhabiliter leurs logements et permettre la circulation d’argent dans les communautés. Le président Privert a annoncé la création de 10 000 emplois dans les zones affectées par l’ouragan. À cette fin, 157 millions de gourdes ont été décaissées pour permettre aux Travaux publics  de réparer ses équipements  et favoriser cette création d’emplois.

Création d’une commission interministérielle post-Matthew

Dans l’idée de la réhabilitation postdésastre, certaines communautés et certaines villes seront déplacées, prévoit M. Privert. C’est en ce sens que le chef de l’État a annoncé la création d’une commission interministérielle post-Matthew. Cette nouvelle structure aura à sa tête un coordonnateur général qui aura le rang de ministre pour s’assurer des travaux de réhabilitation « de toutes les zones affectées par l’ouragan Matthew et qui servira d’interface avec les principaux bailleurs de fonds ».

Un arrêté présidentiel devrait être publié vendredi soir pour créer  cette structure qui sera administré par un secrétariat composé des membres de différents secteurs de la société, a fait savoir M. Privert. Au moment de faire cette annonce, le président n’était pas en mesure de dire qui sera nommé coordonnateur général de cette structure.

Le conseiller du chef de l’Etat, Joanas Gué qui coordonnait l’aide d’urgence après la catastrophe n’est plus à ce poste, avait déjà fait savoir le porte-parole de la présidence, Eddy Jackson Alexis la semaine dernière sur Télé 20 à l’émission « Sa Kap Kwit ».

Dans ce bilan au palais national un mois après l’ouragan Matthew, le président   Privert a été très reconnaissant à l’endroit des pays qui ont rapidement volé au secours d’Haïti après la catastrophe comme le Venezuela, Cuba, la République dominicaine, le Brésil, entre autres.
Source : lenouvelliste.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *