Haïti la plus sous-alimentée en électricité dans la région

« Environ trente millions de personnes vivant dans toute l’Amérique latine et dans les Caraïbes ne disposent pas d’électricité, dans une région où la plus grande quantité d’énergie renouvelable dans le monde pour produire de l’électricité est utilisée », ont déclaré des experts réunis au Panama en début de semaine.

Une étude réalisée par la Banque inter-américaine de développement (BID) montre que 75% des 30 millions de personnes qui sont privées d’électricité se concentrent dans sept pays: Haïti (7,5 millions), le Pérou (3 millions), l’Argentine (2,1 millions), la Bolivie (1,8 million), le Brésil et la Colombie (1,7 millions chacun) et le Guatemala (1,6 million).

A elle seule, Haïti représente 25% du total des personnes qui n’ont pas accès à l’énergie dans la région. Le marché énergétique en Haïti se limite donc à une production électrique d’environ 300 mégawatts qui offre l’électricité à 30% seulement de la population en zone urbaine et moins de 6% en milieu rural.

A l’inverse, le Bahamas, la Barbade, le Brésil, le Costa Rica, l’Uruguay, le Paraguay et le Venezuela ont atteint un accès au-dessus de 99%, selon ce document.

En outre, selon la BID, l’électrification urbaine en Amérique latine en moyenne est de 99%, tandis que la couverture rurale est de 82%. Toutefois, les experts disent que l’Amérique latine et les Caraïbes demeurent la région où l’énergie renouvelable est la plus utilisée pour produire de l’électricité.

En Amérique latine, il y a « 30 millions de personnes qui n’ont pas encore accès à l’énergie électrique », a déclaré Fernando César Ferreira, Secrétaire exécutif de l’Organisation latino-américaine de l’énergie (Olade). Ce chiffre représente 4% de la population vivant sans électricité dans la région.

Les déclarations de Ferreira, rapportées par le journal dominicain Hoy, ont été faites au Panama lors de l’ouverture d’un forum de quatre jours organisé par l’Olade, qui a réuni des fonctionnaires, des experts et des membres d’organisations internationales pour discuter de l’énergie sur le continent.

Selon Ferreira, le manque d’accès à l’électricité dont souffrent ces 30 millions de personnes est principalement dû à l’absence d’infrastructures dans leur pays, et non au coût de l’énergie.

« En Amérique latine, 60% de l’électricité est produite par des énergies renouvelables. C’est le taux le plus élevé du monde entier», a déclaré Ariel Yépez, le chef de la Division de l’énergie de la BID.

«Les principaux défis pour les pays (de l’Amérique latine) consistent disposer d’une matrice énergétique propre», mais «cet effort devrait être réalisé de concert avec les pays, les organisations et les institutions qui manquent de ressources abondantes», a ajouté Ferreira.

Selon la BID, dans la région, il y a encore 87 millions de personnes qui cuisinent avec des combustibles traditionnels comme le bois et le charbon de bois.

 

Source : lenouvelliste.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *